Adaptation des porcs-épics

Le mot porc-épic en latin signifie « cochon piquant ». C’est une description scientifique inexacte car les porcs-épics sont des rongeurs et les porcs sont des ongulés à doigts égaux. Pourtant, le latin n’est pas la seule langue à mal identifier le porc-épic : le mot français équivalent au porc-épic anglais est porc espin ou « spined pig ». Dans les deux cas, le libellé axé sur les piquants du porc-épic décrit avec précision la caractéristique pour laquelle il est le plus connu.

Piquants pointus

Les plus de 30 000 piquants recouvrant le corps d’un porc-épic représentent l’adaptation de défense la plus évidente et la plus efficace de cette créature. Ce sont des poils raides et creux faits de kératine et d’environ trois pouces de longueur avec une barbe pointue à la fin. Chacun est enfermé dans sa propre gaine le protégeant jusqu’à ce que le porc-épic sente une menace et libère la plume. L’ardillon à la fin est comme un hameçon – il s’enfonce dans le muscle de tout ce qui a attaqué le porc-épic. Alors que la victime de la plume essaie de se libérer, la barbe pointue ne fait que s’enfoncer davantage.

Sous-fourrure et poils de garde

Ce sont deux autres adaptations de poils recouvrant le corps du porc-épic. Le sous-poil est un poil épais mais très fin de couleur foncée qui recouvre la peau. Il sert d’isolant gardant le porc-épic au chaud en hiver. Les poils de garde sont au-dessus du sous-poil sur le dos et la queue. Ils poussent jusqu’à quatre pouces et servent de protection pour le sous-poil.

Orteils Et Griffes

Les pieds antérieurs du porc-épic ont quatre doigts. Le dos a cinq doigts. Chaque orteil se termine par une griffe forte et pointue que le porc-épic utilise à deux fins : la première est de l’aider à accéder à son régime strictement végétarien. Il utilise les griffes pour creuser les plantes, déchirer l’écorce des arbres et arracher les baies de la vigne. La deuxième utilisation consiste à enfoncer ses fortes griffes dans les arbres pour s’ancrer pendant qu’il grimpe.

Les dents

Les porcs-épics ont quatre incisives acérées à l’avant de la bouche. Ceux-ci sont souvent comparés à un ciseau. Leurs dents continuent de pousser tout au long de leur vie. Pour éviter que les dents ne se recourbent, les porcs-épics se taillent les dents en mâchant du bois. Leurs dents prennent souvent une teinte orange à cause de l’enzyme tannique du bois.

Source

Laisser un commentaire