Adaptations des cloportes

Les cloportes sont des créatures de la classe des crustacés qui ressemblent beaucoup plus aux crevettes et aux homards qu’aux insectes, malgré leurs extérieurs quelque peu trompeurs ressemblant à des insectes. Ces petits isopodes résident souvent dans des environnements extérieurs, mais se retrouvent aussi parfois dans des structures humaines. Comme de nombreux autres types d’animaux, les cloportes sont équipés d’une poignée d’adaptations de survie utiles.

Informations de base

Les cloportes ont un physique sombre et plat. Ils ont de minuscules membres blancs difficiles à détecter, même s’ils en ont sept ensembles au total. Ils ont aussi des antennes. Leurs environnements de vie typiques sont des zones détrempées dépourvues de beaucoup de lumière – pensez à des tas de feuillage et au-dessous de bûches en décomposition, par exemple. Les cloportes sont parfois même trouvés dans les bols de nourriture pour animaux de compagnie qui sont gardés à l’extérieur. Ces gars mesurent généralement entre un quart de pouce et un demi-pouce de longueur. Ils ont la particularité d’être les seuls crustacés vivant pleinement sur la terre ferme. Plus de 3 800 espèces de cloportes existent dans le monde. Ils sont souvent considérés comme des parasites, bien qu’ils ne soient pas nocifs pour les humains. Les cloportes ne sont pas porteurs de maladies, ils ne piquent ni ne mordent.

Se rouler en boules

De nombreux cloportes sont capables d’éloigner les prédateurs en enroulant leurs petits corps en boules. Ils réagissent à l’agacement et aux situations effrayantes en prenant immédiatement cette forme visible – une adaptation défensive qui est la raison de leur nom commun. Cela empêche en fait beaucoup de leurs prédateurs – comme la mante religieuse – de réussir à traverser leurs coquilles, qui sont extrêmement dures.

Marche rapide

De nombreux cloportes sont également capables de marcher rapidement, ce qui peut également être utile à des fins d’autoprotection. Les cloportes ont un large éventail de prédateurs potentiels, notamment de minuscules mammifères, des amphibiens, des araignées et des reptiles. Les cloportes sont également des créatures nocturnes, ce qui leur permet également de rester hors de la vue de nombreux prédateurs.

Conservation d’eau

Les cloportes ont aussi souvent des adaptations de survie qui leur permettent de maintenir des niveaux d’eau adéquats. Leur comportement nocturne les aide également à cet égard, car l’air nocturne n’est pas aussi sec. En période de temps extrêmement aride, les cloportes font également face en serrant leurs corps ensemble. Cela minimise la perte d’humidité par la peau. Sans humidité suffisante, les cloportes disparaissent rapidement.

Source

Laisser un commentaire