Comment éviter de rebondir sur une selle lorsqu’un cheval est à…

Rebondir sur la selle à n’importe quelle vitesse peut vous faire mal au dos. Au galop, cela peut aussi être dangereux, car cela vous déséquilibre, vous et votre cheval, ce qui augmente les risques qu’il trébuche ou que vous tombiez. Si vous rebondissez au galop, travaillez sur une bonne position sur la selle et développez les muscles clés pour vous aider à la maintenir.

Un bon siège

Quand tu es bien assis en selle, votre oreille, votre épaule, votre hanche et votre talon doivent être alignés. Reposez légèrement la plante de vos pieds dans l’étrier et fléchissez vos chevilles pour que vos talons soient plus bas que vos orteils. N’appuyez pas sur l’étrier, n’étendez pas vos jambes vers l’avant et ne serrez pas le cheval avec vos jambes inférieures. Ajustez votre position de base pour le galop en mettant votre poids sur vos talons, en vous penchant vers l’avant légèrement des hanches et s’élevant juste au-dessus de votre selle avec les genoux pliés. Gardez vos talons alignés avec vos hanches pour maintenir votre équilibre. Vous pouvez avoir une idée de la position correcte sur un cheval immobile en plaçant vos bras derrière votre dos et en vous levant de la selle. Demandez à un partenaire de tenir les rênes de votre cheval pendant que vous faites cela.

Au galop

Le capitaine reste dans une position de selle appropriée au pas, au trot et au galop avant d’essayer de galop. Votre cheval étire son nez et allonge son dos au galop, ce qui le rend plus difficile à contrôler au galop qu’à n’importe quelle autre allure. Assurez-vous qu’il est bien sous contrôle aux allures inférieures avant d’essayer de galoper. Demandez-lui de lancer un galop à partir d’un galop contrôlé.

En montant au galop, se pencher en avant légèrement de vos hanches avant de signaler à votre cheval d’augmenter la vitesse. Garder votre poids sur vos pieds aide le cheval à maintenir son équilibre car votre poids reste au-dessus de son centre de gravité. Votre tête doit être droite et immobile, les yeux fixés sur le parcours devant vous. Assurez-vous que votre position est confortable à tenir pendant toute la durée du galop sans tirer sur les rênes pour maintenir l’équilibre. Certains cavaliers raccourcissent leurs étriers de quelques crans pour trouver la position la plus confortable pour le galop.

Mettez-vous en forme

L’équilibre, la force, la flexibilité et l’endurance sont au rendez-vous pour vous aider à faire un galop sans rebondir sur la selle. Pratiquez des exercices hors de la selle pour renforcer votre tronc et développer des chevilles, des genoux et des hanches toniques et flexibles. UN ballon suisse offre l’un des moyens les plus polyvalents de travailler les muscles dont vous aurez besoin pour rouler au galop. Placez-le derrière votre dos contre le mur pour faire des squats partiels pour développer vos fessiers et l’arrière de vos cuisses. Placez vos pieds à la largeur d’un cheval pour entraîner exactement les muscles dont vous aurez besoin. Utilisez un ballon de la même largeur approximative que votre cheval pour vous asseoir et entraînez-vous à aligner vos talons, vos hanches et vos oreilles. Développer les muscles du tronc en faisant cercles pelviens, mouvement d’un côté à l’autre et mouvement d’avant en arrière. Les élévations du talon et des orteils développent la force et la flexibilité de la cheville pour vous garder stable lorsque votre cheval est au galop.

Source

Laisser un commentaire