Comment installer une cage de lézard

Il est crucial de rechercher les habitudes, la biologie et les besoins captifs de votre lézard de compagnie ; les dragons barbus nécessitent des soins différents des geckos léopards, par exemple. Alors que vous devez étudier des choses telles que le régime alimentaire et le tempérament de votre animal, comprendre l’habitat naturel de votre lézard est d’une importance primordiale. Plus précisément, vous devez comprendre de quel type de climat et de composants structurels votre lézard a besoin, afin de pouvoir le recréer.

Chauffer l’habitat

L’aspect le plus important de la mise en place de l’habitat de votre lézard est d’établir un gradient thermique – un côté de la cage doit être chaud et l’autre doit être frais, avec des températures intermédiaires entre les deux extrêmes. Cela permet à votre lézard de se déplacer d’un côté à l’autre de la cage afin d’élever ou d’abaisser sa température corporelle selon les besoins. Les lézards qui aiment le soleil – par exemple les dragons barbus (Pogona vitticeps), les iguanes verts (Iguana iguana) et les caméléons (Chamaeleo ssp.) – ont besoin de lampes chauffantes. Vous pouvez chauffer les lézards souterrains et nocturnes – tels que les geckos léopards (Eublepharis macularius), les geckos tokay (Gecko gecko) et les lézards nocturnes (Xantusiidae) – avec des émetteurs de chaleur en céramique ou des coussins chauffants à la place, si vous préférez. Dans tous les cas, placez l’élément chauffant à une extrémité de la cage. Utilisez un thermomètre numérique pour vérifier la température de la surface et de l’air dans toutes les parties de la cage. Il est important de rechercher les besoins spécifiques de votre animal de compagnie pour déterminer sa plage de température préférée.

Substitution solaire

Vous devez rechercher les besoins d’éclairage de votre lézard, car les exigences varient considérablement d’une espèce à l’autre. En général, les lézards diurnes qui se prélassent au soleil ont besoin de lumières qui produisent une lumière de haute qualité, y compris la partie UVB du spectre. Placez ces lumières près des lampes chauffantes pour aider à simuler le soleil. Pour les espèces nocturnes, ou celles qui habitent la forêt profonde, un éclairage de qualité est important, mais elles ne nécessitent généralement pas d’exposition aux UVB. Si vous devez fournir une lumière UVB à votre lézard, assurez-vous que le lézard peut s’approcher à moins de 12 pouces de l’ampoule et que la lumière ne traverse pas le verre ou le plastique, qui filtrera les rayons UVB. Utilisez une minuterie automatique pour maintenir les niveaux de lumière constants et correspondre à la photopériode de son domaine vital.

Substrats appropriés

Le choix du substrat dépend à la fois de l’espèce et de l’âge de votre animal. Les espèces fouisseuses nécessitent un substrat adapté au creusement, tel que de la terre, du sable ou un mélange personnalisé. Vous pouvez héberger des espèces terrestres sur des substrats particulaires, tels que – selon les espèces que vous gardez – de l’écorce d’orchidée, du paillis de cyprès ou du tremble. Alternativement, certains gardiens préfèrent utiliser des substrats en forme de feuille, tels que des journaux ou des serviettes en papier. Quel que soit le type de substrat que vous utilisez, vous devez le garder propre. Les substrats particulaires peuvent représenter un risque d’impaction, en particulier pour les jeunes animaux, donc des précautions sont nécessaires. Placez la nourriture de votre lézard dans un plat pour limiter les risques qu’il ingère accidentellement du substrat avec son repas.

Fondamentaux de l’ameublement

Le type de mobilier nécessaire à votre lézard varie également selon les espèces. Les caméléons ont besoin de branches grimpantes, les geckos léopards ont besoin de crevasses rocheuses et les dragons à volants ont besoin de troncs d’arbres verticaux. La plupart des espèces nocturnes ont besoin de cachettes, tandis que les animaux comme les dragons barbus sont souvent à l’aise pour se reposer à l’air libre. De nombreuses espèces apprécient un rocher ou une branche placé sous la lampe à lézarder. Les plantes vivantes et artificielles aident à créer des barrières visuelles et des possibilités d’escalade pour les petits lézards.

Source

Laisser un commentaire