Le système tégumentaire d’un chat – .

La polyvalence d’un chat dans la nature découle en partie de son système tégumentaire multifonctionnel, lui donnant ainsi les outils nécessaires pour survivre en tant que prédateur efficace. Ce système externe d’organes et de tissus comprend le revêtement extérieur d’un félin, comme la fourrure, en plus de structures dérivées comme les griffes et les moustaches.

Les fonctions

Le système tégumentaire d’un chat remplit de nombreuses fonctions cruciales. Il isole et refroidit le corps pour maintenir une température corporelle constante. Ce système crée une barrière pour protéger les structures internes contre les dommages. Enfin, les téguments d’un chat peuvent l’aider à se dissimuler dans son environnement, que ce soit lors de la poursuite d’une proie ou pour se protéger des prédateurs.

Fourrure

La fourrure de chat régule efficacement la température corporelle et aide le chat à se fondre dans son environnement. Les chats ont en fait deux couches de fourrure : une courte couche intérieure qui isole et une couche extérieure plus longue qui garde le chat au sec. Un chat sauvage comme le guépard possède une fourrure qui crée un camouflage pour aider le chat dans ses activités de chasse.

Les griffes

...

Les griffes d’un chat sont ses outils pendant la chasse. La plupart du temps, les griffes restent rétractées, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas visibles puisque le chat peut les envelopper de peau et de poils ; les guépards sont les seuls félins qui ne peuvent pas rétracter leurs griffes. Les griffes sont acérées comme des rasoirs, capables de trancher et de déchirer une proie ou de griffer un adversaire. Les chats gardent leurs griffes acérées en les rétractant lorsqu’ils ne sont pas utilisés et en les limant occasionnellement sur des objets grossiers tels que l’écorce d’un arbre.

Moustaches

...

Les moustaches d’un chat remplissent une variété surprenante de fonctions. Les moustaches aident le chat à évaluer la distance entre deux objets avant de décider de se faufiler entre eux. Ces poils faciaux peuvent également détecter de petites perturbations dans l’air. Les chats naviguent plus librement dans l’obscurité à l’aide de leurs moustaches.

Source

Laisser un commentaire