Les adaptations physiques des bâtons de marche – .

Les bâtons de marche sont des insectes Phasmida de l’ordre avec des physiques longs et super étroits. Ils sont aussi souvent appelés phasmes. Le monde des bâtons de marche comporte une abondance d’adaptations physiques utiles qui les aident à rester à l’abri du danger.

Coloration environnementale

De nombreux bâtons de marche ont la chance d’avoir la même coloration que leur environnement. Ces couleurs sont généralement des verts vifs et des bruns foncés, ce qui correspond bien à leurs habitats forestiers préférés. Certains bâtons de marche, cependant, sont bleus; certains sont noirs.

Un peu comme des bâtons

Les bâtons de marche sont capables de confondre les prédateurs en leur faisant croire qu’ils sont des bâtons plutôt que des proies. Ces insectes sont capables non seulement de rester immobiles, mais aussi de balancer leur corps d’avant en arrière pour imiter les pousses d’arbres se déplaçant dans la brise. Il est rare que les animaux se nourrissent de bâtons, donc cette adaptation unique est efficace.

Odeurs et goûts désagréables

Certains types de cannes gèrent les risques de prédation en dégageant des odeurs agressives et désagréables qui éloignent leurs ennemis. Les phasmes épineux géants (Eurycantha calcarata) et les bâtons de marche à deux bandes du sud (Anisomorpha buprestoides) ne sont que deux exemples de bâtons de marche avec ces types d’adaptations protectrices odoriférantes. Les bâtons de marche émettent fréquemment des fluides au mauvais goût pour décourager les prédateurs.

Confusion des ailes

Certaines cannes sont équipées d’ailes de frappe qui fonctionnent comme des adaptations physiques défensives. Si ces bâtons de marche rencontrent des prédateurs, ils peuvent déployer leurs ailes bien en évidence, puis tomber instantanément pour les replier à nouveau, les rendant essentiellement invisibles. Cela déconcerte les prédateurs.

Défense pointue

Les bâtons de marche possèdent parfois des pointes sur leurs pattes arrière. Si un prédateur est sur le point de dévorer une canne, la canne peut chasser la nuisance en frappant avec ses jambes. Cette adaptation est exclusive à certaines variétés plus grandes de cannes.

Corps raides

Les bâtons de marche saisis par les prédateurs deviennent souvent instantanément raides et tendus au toucher. Ceci est destiné à tromper les prédateurs en leur faisant croire qu’ils sont des brindilles et donc sans intérêt. Bien que cette adaptation soit souvent efficace, elle peut parfois se retourner contre les créatures paresseuses – certains animaux sont prêts à manger des bâtons, après tout.

Jeunes

Une adaptation physique fascinante qui existe chez certains jeunes bâtons de marche est appelée autonomie. Si un prédateur saisit le membre d’un jeune, le juvénile peut réagir en lâchant la jambe. Heureusement, la petite créature peut développer un tout nouveau membre de remplacement en l’espace d’environ deux semaines.

Source

Laisser un commentaire