Les zèbres et les chevaux font-ils le même son ? …

Les zèbres et les chevaux font tous deux partie de la famille des équidés, communément appelée la famille des chevaux. Ils se ressemblent remarquablement, moins les rayures des zèbres. Les deux espèces sont des animaux sociaux qui vivent en troupeaux pour se protéger des prédateurs. Les chevaux et les zèbres communiquent tous deux par des appels et des sons spéciaux, certains identiques entre les espèces et d’autres uniques.

Neigh contre Bark

Les zèbres et les chevaux utilisent tous deux des appels spéciaux pour localiser les autres membres du troupeau. Un zèbre émet un jappement ou un aboiement aigu. Ce cri inhabituel ressemble plus à un chien sauvage qu’à un membre de la famille des équidés. Les chevaux émettent un son dans le même but – se trouver – mais c’est assez différent. Le hennissement ou hennissement fort, couramment détourné dans les films et la télévision pour indiquer l’excitation d’un cheval pendant les scènes de bataille ou de poursuite, est le son qu’un cheval utilise pour dire : « Où es-tu ? Ce cri fort porte sur de longues distances pour aider à garder un troupeau ensemble.

Renifler

Le snort est commun au cheval et au zèbre. Il s’agit généralement d’une bouffée d’air courte et aiguë à travers les narines avec la bouche fermée. Les chevaux ont tendance à s’ébrouer lorsqu’ils sont excités ou anticipent une activité agréable, comme être mis au pâturage après avoir été dans l’écurie. Un grognement de zèbre peut signaler de l’excitation, mais il est préférable de l’interpréter à travers son langage corporel, y compris la position de ses oreilles, la hauteur et l’angle de sa tête, et s’il roule des yeux.

Nicker

Un nicker doux – un coup dans le nez et les lèvres pour créer un son « whuffle » – est un son que les zèbres et les chevaux font en se saluant. Il est généralement réservé aux membres du troupeau qu’ils connaissent et apprécient. Les mères se moquent souvent de leurs petits lorsqu’ils approchent. Les chevaux piqueront également les humains avec lesquels ils sont familiers, en particulier au moment du repas.

Braire

Un cheval ne braie pas, mais un zèbre oui. Le bray du zèbre est similaire à celui d’un âne ou d’un mulet mais avec une gamme de sons plus large, commençant très bas comme un gros chat qui grogne et se terminant très haut comme un cochon qui couine. Ce bray est utilisé pour appeler des partenaires potentiels et peut être entendu sur de longues distances. C’est un son essentiel pour le zèbre puisque mâles et femelles, ou étalons et femelles, ne voyagent pas toujours ensemble et ont besoin de se retrouver quand vient le temps de s’accoupler.

Source

Laisser un commentaire