L’habitat du crotale pygmée.com

Le crotale pygmée (Sitrurus miliarius) est un petit serpent à la peau gris clair et des taches sombres sur tout son corps. Ces nageurs habiles sont venimeux et, à cause de cela, ils présentent un risque pour le contact humain. Le crotale pygmée, souvent connu sous le nom de crotale terrestre, est relativement diversifié dans ses habitats naturels.

Emplacement géographique du crotale pygmée

Le crotale pygmée n’existe qu’aux États-Unis, notamment dans le sud-est et le Midwest. Cette espèce vit en Floride, en Géorgie, dans les Carolines, au Kentucky, au Tennessee, en Alabama, au Mississippi, en Louisiane, au Texas, en Oklahoma, en Arkansas et au Missouri.

Habitat naturel du crotale pygmée

Certains environnements très typiques pour les crotales pygmées comprennent les dunes, les collines accidentées, les hautes terres, les marécages, les zones au bord des rivières ou les étangs de cyprès, les plaines inondables avec beaucoup de feuillus, les savanes et les prairies humides, les forêts mixtes de feuillus et de pins, les gouttières le long des routes et les basses terres humides. Les crotales pygmées doivent toujours rester près des plans d’eau, tels que les ruisseaux, les marais et les ruisseaux. Ces serpents à prédominance terrestre ne résident généralement pas dans des zones sèches ou arides, contrairement à beaucoup de leurs congénères. Les crotales pygmées sont très habiles à nager.

Traîner dans les terriers

Bien que les crotales pygmées ne creusent pas de terriers, ils profitent fréquemment des trous creusés par des tortues gopher ou d’autres créatures. Ces serpents passent également beaucoup de temps sous les pierres, les bûches et les feuillages camouflants, d’où ils ramènent souvent leurs proies. Certaines proies communes des crotales pygmées sont les grenouilles, d’autres petits serpents, les lézards et les rongeurs. Ces serpents se nourrissent aussi fréquemment d’insectes, d’oiseaux, de mille-pattes et même d’araignées.

Inactivité saisonnière du crotale pygmée

Pendant l’hiver, les crotales pygmées réduisent généralement considérablement leur activité en hibernant dans des terriers. Ils sont beaucoup plus susceptibles d’être repérés lorsque leur activité augmente à l’automne et vers la fin du printemps.

Source

Laisser un commentaire